accueil
 
association
 
activités
 
environnement
 
municipalité
 
divers
 
 
Site officiel du Lac Labelle
 
 

la dermatite du baigneur

 
 
 

Cette maladie connue sous le nom de « dermatite du baigneur » est causée par une petite larve appelée « cercaires » que l’on retrouve dans certains lacs. Elles sont si petites, environ un demi-millimètre, qu’il est presque impossible de les voir à l’oeil nu. Cette petite larve provoque des éruptions cutanées et des démangeaisons qui heureusement ne représentent pas un danger pour la santé.

Quelle est la cause?

Le responsable de cette maladie est la larve d’un ver qui vit dans le corps des oiseaux aquatiques. Toutefois, ce ne sont pas tous les oiseaux aquatiques qui sont porteurs de ce parasite. Un seul oiseau porteur peut contaminer un plan d’eau. Ce ver pond des oeufs qui sortent dans l’eau avec les selles de l’oiseau. Après quelques heures, les oeufs éclosent et libèrent une larve qui ne s’attaque qu’aux escargots que l’on retrouve dans les lacs. À l’intérieur de l’escargot, ces larves se transforment et produisent les fameuses « cercaires ».

Les cercaires sortent alors de l’escargot et retournent s’attaquer aux oiseaux aquatiques. Ils piquent les canards en passant à travers leur peau pour ensuite grandir et devenir des vers adultes qui pourront pondre des oeufs et recommencer le cycle. Cependant, les cercaires peuvent se tromper et s’attaquer aux baigneurs qui se trouvent dans l’eau.

Ils réussissent à passer à travers la peau du baigneur, mais ils meurent immédiatement après et causeront l’apparition de boutons et de démangeaisons. Les cercaires ne peuvent pas vivre dans l’être humain, et aucun ver adulte ne peut s’y développer. Tout s’arrête donc sous la peau!

Quand cela peut-il se produire?

Les cas de dermatites des nageurs apparaissent généralement à la fin du mois de juin, à la mi-juillet et parfois en septembre. Cependant, la température de l’eau peut jouer un rôle important et les cercaires peuvent être présentes durant d’autres périodes de l’été. Les journées froides et sans soleil ne favorisent pas la production de larves.

L’absence de canard sur le lac n’est pas une assurance de sécurité puisque les oeufs peuvent avoir été pondus lors de la migration du printemps.

Où cela peut-il se produire?

Il ne peut y avoir de larves dans l’eau s’il n’y a pas d’escargots. Cependant, les escargots peuvent être dans un autre endroit du lac, et en eau plus profonde où nous ne les voyons pas. Ces escargots vivent dans les lacs où il y a de la nourriture, des algues et plantes aquatiques. Ils peuvent vivre dans les fonds vaseux ou sablonneux. Aucun lac n’est donc à l’abri.

Qu’est-ce qui se produit?

Les humains ne sont qu’un incident de parcours dans le cycle de ces vers; ils ne peuvent vivre en nous. Lors de la baignade, les cercaires se collent sur la peau. Plus la baignade est prolongée, plus il y a de cercaires sur la peau du baigneur. Lorsque le baigneur sort de l’eau, les cercaires sont toujours collées à la peau; ils n’ont pas encore pénétré. Au soleil, l’eau s’évapore et la peau s’assèche, et c’est seulement à ce moment que la cercaire passe à travers la peau. Le baigneur ressent alors une sensation de piqûre d’insecte. Des petits points rouges apparaissent sur la peau, faisant justement penser à des piqûres d’insectes. Quelques heures ou quelques jours plus tard, les picots se transforment en petites « cloches d’eau » généralement accompagnées d’intenses démangeaisons. Si le baigneur se gratte trop, ces cloches peuvent s’infecter. Les démangeaisons peuvent durer une à deux semaines, période durant laquelle l’organisme détruit la cercaire morte sous la peau.

Que faut-il faire?

  • Réduisez à quelques minutes le temps que vous passez dans l’eau.
  • Frictionnez vigoureusement votre peau avec une serviette lorsque vous sortez de l’eau afin de détacher les cercaires de votre peau. Il faut donc éviter de laisser la peau s’assécher au soleil ou à l’air libre.
  • Si vous être atteint sévèrement, consultez votre médecin. Il n’y a pas de traitements spécifiques pour la dermatite des nageurs, mais il pourra vous prescrire des antihistaminiques et des lotions contre les démangeaisons qui vous soulageront.
  • Et surtout, évitez de nourrir les canards. Ils semblent qu’ils soient les plus grands porteurs de ces parasites.
 
 
 

divers

  Introduction     La dermatite du baigneur     Carte de conducteur     Monsieur Lauzon     La famille Bauer  

albums photo

  Lac Labelle  

DERNIÈRE NOUVELLE

ÉPLUCHETTE DE BLÉ D'INDE 2016

Encore cette année, l'épluchette de blé d'inde a attirée une centaine de personnes à la salle des loisirs des propriétaires au Lac Labelle. Les personnes présentes avaient l'opportunité de dégustés épis de maïs et chien-chaud, cuisiné par la famille Francoeur, merci de votre implication...


Aussi, la danse et le jeu de poches ont contribué à amuser les personnes présentes. Beaucoup de plaisir à peu de frais



Comité APLL